Accueil du site > Nos dossiers > HABITER AUTREMENT > Habiter le temps à travers les Bastides de la campagne Aixoise (...)

Habiter le temps à travers les Bastides de la campagne Aixoise .

Les bastides de la campagne aixoise sont elles en danger ?

L’architecture est une représentation, un témoin du mode de vie à un instant donné, ces bastides sont tout à la fois image, mémoire, histoire, identité...

Cet été, les amis du patrimoine se sont retrouvés pour découvrir et faire découvrir ces richesses.

Les bastides dans le Pays d’Aix datent principalement du XVIIe et du XVIIIe siècles. Dans un deuxième temps, après leur construction, sont créés les jardins de style classique le plus souvent (pour les jardins d’Albertas ce sont les jardins qui précédent la bastide jamais construite.)

Les bastides représentent toujours un habitat diffus et les jardins sont le faire valoir des grandes familles aixoises.

Dans ces grandes demeures, à la fois lieux de villégiature et domaines agricoles (la bastide n’abrite pas seulement les récoltes ou les provisions : doit aussi loger les animaux). Les nobles, les parlementaires aixois , puis les riches négociants ne s’installaient que durant les grosses chaleurs de l’été mais ce sont des familles de fermiers qui faisaient vivre les domaines. Ce système de nomadisme saisonnier à perduré jusqu’a la fin des années 1940, pendant la seconde guerre mondiale de nombreux provençaux (fermiers et propriétaires)on pu ainsi échapper aux privations imposées par l’occupant.

La question de l’eau douce et de l’eau "potable" c’est toujours posée dans les bastides : bassins, adductions, captage de sources et de réseaux souterrains, fontaines, roubines (canaux), égouts, irrigation des champs parfois thermes, aqueducs. Les Systèmes d’irrigations avec leur captages et leurs roubines sont souvent encore en activité (comme à la Félicité" qui a conservé son remarquable système de captage des eaux du Montaiguet).

VALCROS et les Bastides de la campagne Aixoise

Lou Deven la bastide du peintre Milon , la bastide de la Constance ,la bastide Vieille. Dans le même secteur se trouve la Bastide Bellevue ...

Les Bastides du Montaiguet

La Félicité, La Pauliane,

Les menaces

Les Feux

En 2005, le feu avait ravagé 500 ha, maisons, animaux, splendides paysages, arpentés dans notre enfance à la recherche d’asperges, de fleurs de champignons et même de truffes, à l’époque ou ça ne brulait pas si souvent !

Le 27 juillet 2010 c’est le site "des Bornes" moins de 2 ha, mais juste à l’emplacement réservé pour accueillir la future polyclinique du Montaiguet, tant controversée ! Il y a pourtant tout à perdre, c’est la nature dans sa diversité qui meure et une partie de notre âme avec elle, encore une fois Les amis du Montaiguet et les riverains n’ont pu que constater et déplorer cet incendie.

Le 2 août ce sont 5 ha de forêt qui brûlent dans le " vallon du coq " lieu pentu et difficile d’accès. Redoutable pour les secours.

Quelques projets qui mettent où pourraient mettre en danger notre patrimoine.

POUR LE MONTAIGUET, disparition des forêts, des "coopératives agricoles" (moulins, silos...), accroissement vertigineux de la circulation...

La Polyclinique du Montaiguet

Le Plan Campus

Les ZAC privées issues de révisions partielles du POS

Le Parc solaire

POUR VALCROS, la disparition programmée de certaines bastides ou de leur environnement immédiat (la Mairie d’Aix est propriétaire de nombreux sites, des lieux "Cézanniens" et l’urbanisation de ce quartier (il est prévu un "éco quartier" mais de quoi s’agit-il exactement ?) Des Associations de citoyens, riverains, amis du patrimoine se mobilisent par crainte de voir apparaitre un projet non respectueux de notre patrimoine commun, ils ont des projets alternatifs.

 Se déconnecter | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Webdesign