Accueil du site > Espace d’expression > Consultation publique pour l’éco-quartier de la Duranne

Consultation publique pour l’éco-quartier de la Duranne

Consultation publique pour l’éco-quartier de la Duranne dans 3 lieux :

La SEMEPA

La Mairie de la Duranne

(rue Pierre et Marie Curie) ?

La Mairie d’Aix dont le Maire est Vice Présidente de l’Association des Eco Maires a confié à L’agence Gregotti Associati International le soin de mettre en place les éléments de création d’un « éco-quartier » à la Duranne.

La Duranne labellisée « éco-quartier » ?

L’ Agence Gregotti Associati International qui nous a présenté en septembre le projet d’extension de la Duranne, ne sont pas des inconnus à Aix, ils ont fait le Grand Théâtre de Provence. Le futur éco-quartier est en consultation et nous vous invitons à bien vouloir laisser vos avis, envie…c’est le moment.

Le premier point qui surprend c’est la notion de quartier :

Il s’agirait de mettre en place « règles destinées à évoluer, pas ville nouvelle mais quartier »

la Duranne, 4500 habitants c’est la taille de Rognes, 10 000 habitants ce sera Trets, Briançon. On est loin du quartier, Il s’agit de la création d’un bourg, la densité, les continuités, les équipements et services, le territoire qui « fait sens » pour l’individu, la forme...

Des points intéressants : de très nombreux espaces verts, l’utilisation de la géothermie pour le chauffage collectif, les logements collectifs, du solaire pour l’éclairage public, la réouverture de la voie ferrée et la création d’une gare, des bus électriques…

Beaucoup de questions, d’interrogations et d’incompréhension pour ce chantier très important, à la dimention d’une ville (quartier comme lieu de socialisation ou comme référent identitaire ?) Pour ma part j’aurais, rêvé d’une ambition plus appuyée avec des préconisations pour une ville d’"ici" avec des rues, des places à l’échelle humaine, du vivre ensemble, du liens entre les espaces les habitants,avec la mise en place , aussi,d’un habitat groupé participatif, des jardins partagés... et l’affirmation de voir de les constructions à très basse consommation d’énergies pour cette magnifique opportunité. Des transports collectifs non polluants...

Dans la Provence, une association et un atelier, regroupant des citoyens, architectes et d’urbanistes, demandent d’arrêter et de réfléchir au projet (des associatifs, des acteurs citoyens pourraient être associés aux décideurs ?

l’article dans "La Provence" ici

Répondre à cet article