Accueil du site > Nos dossiers > CONSOMMATION > nouvel affichage pour le BIO

nouvel affichage pour le BIO

La certification change, vigilance.

Encourager la filière bio est-ce privilégier la quantité à la qualité ? Le consommateur serait il oublié ?

 

La réglementation européenne pour le bio est mise en place en 1991 sur les produits végétaux puis en 2000 sur la production animale.

Le label AB répondait au cahier des charges français qui allait plus loin que la réglementation européenne, cette spécificité a pris fin le 1/7/2010, ce nouveau logo (2) est obligatoire mais va cohabiter avec les logos spécifiques jusqu’en 2012. La nouvelle certification est beaucoup moins contraignante, elle va permettre de développer partout, la filière Bio d’une manière industrielle. Cela pour éviter de "pénaliser "le producteur et transformateur bio.

Elle pose des problèmes de cohérence et d’éthique pour le bio ( pour généraliser le bio provient soit de pays ou l’agriculture, quasi industrielle, est déjà en place, parfois vendu hors saison, bilan carbone très mauvais… soit d’une agriculture de proximité, de petits producteurs qui cultivent et respectent la biodiversité et font le bonheur de nos assiettes.)

Quelques changements

-  95% de produits Bio dans le produit font du bio.

-  Les traitements anti parasitaires ne seraient pas limités.

-  l’alimentation du bétail ne sera plus nécessairement produit sur place mais sera régionalisé, ce qui aura pour effet de produire à beaucoup plus grande échelle ou d’avoir un élevage bio et un non bio qui co existe sur la même propriété

-  L’âge d’abattage (le label rouge sera plus contraignant en France)

-  les délais de transformation d’une exploitation du conventionnel en bio peu contraignants.

-  Pour les OGM , les traces seront autorisées. La quantité devra être inférieure à 0,9% (une permissivité sera fonction du fait de la non responsabilité de l’agriculteur !)

L’information par l’étiquetage, sur les produits que nous achetons, ne semble pas aller dans le sens d’une information permettant au consommateur de choisir librement en toute connaissance les produits qu’il désire, même pour le Bio.

Cependant : Certains produits phytosanitaires pourraient être autorisés. Un nouveau label « bio cohérence » qui va être lancé en 2011.

(source Biocontact N° 207 Fnab)

Répondre à cet article

 Se déconnecter | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Webdesign