Accueil du site > Nos dossiers > RISQUES > JAPON entre effroi et compassion, Le Japon est pourtant un pays extrêmement (...)

JAPON entre effroi et compassion, Le Japon est pourtant un pays extrêmement bien préparé au risque sismique et nucléaire

"Ancien gouverneur de la Préfecture de Fukushima, Monsieur Eisaku Sato répond aux journaliste : La responsabilité de la catastrophe actuelle revient-elle uniquement à Tepco ? La catastrophe à laquelle nous assistons a été provoquée par l’imprudence des hommes due à une dégradation progressive du processus de décision politique. Des voix se sont élevées depuis des années pour demander que l’organisme de surveillance soit séparé du ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie (METI). En d’autres termes, l’organe de surveillance est dans la mouvance de l’administration qui promeut la construction des centrales. .LEMONDE | 28.03.11 | " la grande vague

Depuis le 11 Mars 2011, des travailleurs, dans la centrale de Fukushima, risquent leur vie pour sauver celle de centaines de milliers de personnes, y compris peut être la notre, dans des conditions que personne ne peut imaginer tellement elles sont exceptionnelles et extrêmement difficiles pour eux

Au Japon personne ne peut pas savoir ce qui va se passer dans les trois heures qui vont suivre. Et pourtant la vie continue comme si de rien n’était, surtout dans le sud. Les médias ne parlent que des problèmes liés aux coupures d’électricité.

Le Gouvernement minimise la gravité de la situation, pourtant les écologistes du Japon au niveau international, avaient pointé sur une carte les failles sismiques et les localisations de leurs centrales et dénoncer les dangers encourus. Jusqu’a récemment les niveaux de radioactivité permettaient a des operateurs humains d’intervenir (certes pas sans risques) mais ce n’est apparemment plus le cas).Tepco et le gouvernement japonais demandent l’aide d’EDF et D’AREVA après l’avoir refusé pendant des semaines.ici

Jusqu’à quand nos sociétés, vont elle jouer les apprentis sorciers ? Jusqu’à quand sera privilégié le nucléaire dans notre pays comme au Japon et tourner le dos aux solutions d’avenir, celles des économies d’énergie, de la sobriété énergétique et des énergies renouvelables en particulier. Quel est le coût humain, matériel, financier de Tree Mill Island, Tchernobyl, et maintenant de Fukushima ? Beaucoup plus que de développer les énergies renouvelables comme l’éolien, le solaire, les énergies marines…. partie de lettre d’un ami écologiste qui travaille dans le nucléaire.

Et maintenant c’est la catastrophe alimentaire qui menace ! Elle était prévisible, les terres sont contaminées par les eaux du tsunami, sel, hydrocarbures... et stérilisées à long terme par la catastrophe nucléaire. La mer, les courants marins, avec les rejets en mer c’est une contamination dont on parle moins que celle du nuage mais la Chine s’inquiète à juste titre. Qu’en sera t il de la pression sur les ressources mondiales pour les (si joliment appelés)"produits de la mer" Nous ne pouvons, après les multiples incidents sur nos centrales vieillissantes, que nous souhaiter, des alimentations électriques sures (photovoltaïques...) des sols protégés. Haiku d'Hervé Colard,peintre et poete La loi Grenelle 2 votée début mai contient un amendement discret et aux conséquences extrêmement graves ... qui facilite la procédure pour augmenter les rejets radioactifs et chimiques des installations nucléaires !

voir le site de sortir du nucléaire ici

La Commission européenne publie une communication relative aux énergies renouvelables. Si l’objectif 2010 n’a pas été atteint, celui de 2020 pourrait l’être si les Etats membres respectent leurs plans nationaux.

Répondre à cet article

 Se déconnecter | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Webdesign