Accueil du site > Nos dossiers > PATRIMOINE > VENTE DE L’HOTEL DE CAUMONT

VENTE DE L’HOTEL DE CAUMONT

PATRIMOINE Hôtel de Caumont

L’Hotel de Caumont, Conservatoire de Musique Darius MILHAUD appartient à la Ville d’Aix celle ci envisage le transfert au plus tard le 30/09/2013 du Conservatoire vers le GTP. L’APEC est favorable à cette vente : La mise aux normes ainsi que l’adaptation de la construction coûte trop cher, le bâtiment est protégé, la ville lie le nouveau bâtiment à la vente de celui ci... Pourquoi en arriver à vendre notre patrimoine ? Tous nos bâtiments classés présentent les mêmes problèmes de coût et d’adaptation !

Le 31 mars 2010 à 21:23

Bon vespre en totei - Bonsoir à toutes et tous

Le groupe des élus Aixois d’opposition et les organisations politiques représentées au conseil municipal réagissent à la vente d’un des fleurons du patrimoine d’Aix-en-Provence : l’Hôtel de Caumont. Construit au XVIII ème siècle ce magnifique bâtiment classé abrite, au cœur du quartier Mazarin, le conservatoire.

Vous trouverez ci-joint notre appel.

Vous pouvez, si vous le souhaitez, vous y associer par exemple en envoyant un message électronique de protestation sur le site internet de la ville ici

Vous trouverez également les renseignements - au cas où vous seriez intéressés par l’aspect technique, historique et financier du dossier - sur cette vente ici.

Toutes les initiatives pour contrer cette braderie dont la séparation de l’Hôtel de Caumont ne constitue hélas que l’Acte I, sont les bienvenues.

Merci de votre attention et de votre réaction éventuelle et n’hésitez pas à envoyer la présente à tous vos contacts.

Coralament

Hervé GUERRERA Conseiller Municipal d’Opposition d’Aix-en-Provence Conseiller Régional

Nous avons besoin à Aix d’un MUSEE DE L’AIX ANTIQUE .

Le Musée Granet abrite ces collections... Pourquoi ne pas avoir un musée dans l’Hotel de Caumont. Ce nouveau musée pourrait décentraliser ses actions , les ancrer dans les quartiers par des actions artistiques de proximité. Favoriser l’accès pour tous, créer des liens forts sur le territoire. Aix Ville Romaine qui possède désormais un superbe édifice romain comme Arles, Orange ou Nimes pourrait avoir là son musée..

vos réactions ? (environ 20 millions d’euros, un appel d’offre est lancé par la mairie...30/03/2010) Voir également l’Ecole des Beaux Arts et l’Office du Tourisme.

Présentation HÔTEL DE CAUMONT :

Construction de la première moitié du XVIIIème siècle à la demande du Marquis de Cabanes .Œuvre de l’architecte parisien Robert de Cotte, exécutée sous la direction de Georges Vallon, avec la collaboration des sculpteurs Jean-Baptiste Rambot et Bernard Toro ( pour les atlantes du vestibule ).

A sa mort en 1758, sa femme vend l’hôtel à François de Bruny, baron de la Tour d’Aigues. Un de ses deux fils, Jean-Baptiste de Bruny, grand amateur d’art et mécène le laissa à sa fille unique qui épousa le marquis de Caumont. On a dit que ce dernier « prenait à la Provence sa plus belle fille, son plus bel hôtel, son plus beau château, sa plus grosse fortune ». Le vestibule, décoré d’une fontaine d’angle et de gypseries, conduit à deux escaliers : l’un de maître, précédé d’atlantes, et bordé de large ferronnerie ; l’autre de service, éclairé par des verrières.

http://occi.free.fr/pages/vente0320...

ARTICLE DE "La Provence" Rappel

Polémique autour de la vente de bâtiments municipaux à Aix Publié le jeudi 12 mars 2009 à 07H53 L’Office de tourisme, l’école d’art et le conservatoire vont déménager Après les vifs échanges entre la majorité et l’opposition sur le vote du budget primitif, c’est la vente des trois bâtiments abritant respectivement l’office de tourisme, l’école d’art et le conservatoire qui aura animé les débats du dernier conseil municipal. Le dossier, défendu par le tandem Maryse Joissains - Gérard Bramoullé, repose sur un constat simple et quasi-unanime : la Ville doit trouver une solution pour ces trois structures municipales, qui se trouvent trop à l’étroit ou dont les locaux ne sont "plus adaptés à leur activité". Selon la municipalité, "la restructuration sur place s’avère impossible" et "une implantation nouvelle a été décidée en accord avec l’architecte des bâtiments de France" pour chacun de ces équipements. La Ville va donc prochainement lancer trois chantiers (lire ci-contre) qui seront financés par "la valorisation" (comprenez "la vente") des trois sièges actuels : l’office de tourisme sur la place de la Rotonde (prix de cession estimé à 8 millions d’euros) ; le conservatoire de musique dans l’Hôtel de Caumont, rue Cabassol (valeur : 15,5 millions d’euros) ; et l’École d’art, rue Emile Tavan (valeur : 13,5 millions d’euros). Et c’est sur cet écueil que se brise le consensus : pour l’opposition, le groupe Aix pour Tous a dénoncé "une approche purement mercantile dans laquelle seul l’aspect financier est pris en considération". Lors du conseil, Hervé Guerrera a ainsi souligné l’impossibilité pour les trois structures de continuer dans leurs conditions actuelles. Mais il a fustigé la "vue à court terme" d’une politique guidée par les "sacro-saints équilibres financiers" qui se fait "au détriment de notre patrimoine", en "cédant au privé, et sans garantie sur la leur devenir, des emplacements stratégiques ou prestigieux". Jacques Agopian et Alexandre Medvedowsky (PS) ont enfoncé le clou en fustigeant une "politique de marchand de biens" qui "n’envisage pas une seconde un usage public pour ces bâtiments qui appartiennent au patrimoine aixois". Face à la levée de boucliers, la majorité s’est employée à rassurer : "L’entretien ou la rénovation de ces lieux chargés d’histoire sont difficiles voire impossibles à assumer pour la collectivité, a expliqué le maire, tandis que son adjointe au patrimoine, Marie-Pierre Sicard-Desnuelles, détaillait le projet : "L’hôtel de Caumont, qui est un joyau du patrimoine, est classé et donc protégé. Tout comme l’est le bâtiment de l’école d’art, en raison de sa proximité avec le pavillon Vendôme". Malgré le vote contre du groupe Aix pour Tous, la délibération a été adoptée mais Maryse Joissains s’est engagée à créer une commission "intégrant tous les élus de la majorité concernés" ainsi que "tous les élus d’opposition qui voudront y participer" pour suivre les trois projets de construction et les trois ventes. Par Nicolas Rey ( nrey@laprovence-presse.fr )

 Se déconnecter | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Webdesign