Accueil du site > Nos dossiers > DEPLACEMENTS > la future gare routière

la future gare routière

Suite a notre proposition de réunir différents acteurs,partie prenante dans les problèmes de circulation en Pays d’Aix, la réponse de Pierre Rousseau

"Je suis, en effet, assez inquiet de la tournure que prends le projet. Selon mes maigres informations, le projet initial a été abandonné, parce que trop coûteux, au profit d’un projet plus réduit rejetant certains cars en périphérie (La Calade et Plan d’Aillane). J’ai vraiment le sentiment que l’idée selon laquelle il y aurait trop de cars dans le centre d’Aix, qui prendraient trop de place, gêneraient tout le monde et en plus coûteraient cher à la collectivité, a prévalu sur l’organisation et la bonne coordination des transports collectifs. Pour faire passer cette idée, on parle de pôles d’échanges périphériques où l’on pourrait échanger entre la voiture, les cars, les bus et les TER. Si le concept est, a priori, intéressant en ce qui concerne certains échanges, ce serait une régression pour les voyageurs en cars auxquels on imposerait une correspondance nouvelle en rase campagne. Bien sûr, cette question devrait être traitée dans le cadre d’un nouveau Plan de Déplacements Urbains et non avant. A mon avis, toute décision concernant la gare routière (emplacement et programme) est susceptible de recours, si elle ne s’intègre pas dans le PDU. Pour ma part, je reste persuadé qu’une étude sérieuse d’implantation de la future gare routière sur le site de la gare SNCF, avec couverture partielle des voies ferrées pour un accès à partir de l’avenue des Belges devrait être menée. A priori, ce serait une solution d’avenir beaucoup plus performante que le site de l’avenue de l’Europe pour les échanges bus, cars, TER et l’accès à pied à partir de l’hypercentre. Est-ce que les élus de Pays d’Aix écologie ont la possibilité d’obtenir des renseignements sur le programme initial de la gare routière et le nouveau programme réduit ? Si oui, je suis preneur de toute information sur le sujet."

Pierre ROUSSEAU

Plan d’Aillane : (site de la Mairie d’Aix) Mise en service : fin 2011 Objectifs : Compléter les services de gare routière d’Aix-en-Provence en facilitant les connexions entre tous les modes de déplacement. Renforcer la desserte en transports en commun des trois zones très fréquentées que sont le pôle d’activités d’Aix qui regroupe 25 000 salariés, le nouveau quartier de la Duranne et le village des Milles qui compte 10 000 habitants. Réduire le trafic sur le centre d’Aix grâce à la réorganisation du réseau. Réaménagement des réseaux urbain et ferré des secteurs : Création de circuits directs reliant le Plan d’Aillane aux communes du Pays d’Aix, aux villes voisines (Marseille, Salon…), à la gare TGV et l’aéroport / Création d’un bus direct et fréquent circulant entre le pôle d’échanges et le centre d’Aix / Réouverture de la ligne TER Aix-Rognac, offrant, dans un premier temps, une liaison du Plan d’Aillane vers le centre d’Aix, puis vers la gare TGV et l’aéroport. Création d’une zone d’activités au Plan d’Aillane Description : Implanté à proximité de l’aérodrome des Milles, sur un terrain de trois hectares attenant à la voie ferrée, le Plan d’Aillane sera accessible par la RD65 et la RD9. Adapté aux personnes à mobilité réduite, l’équipement comprendra une halte routière, dix quais pour les voyageurs avec abribus, un parc relais de 300 places et un point vélo.

 Se déconnecter | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Webdesign